0

Ce n’est plus la France [Coup de gueule]

Posted by Le Râleur on 27 juin 2015 in Coups de gueule |

logo_tristeVous écoutez certainement les informations et celles de ces jours ci ne sont pas prêtes à nous rassurer. La France est devenue un pays de non droit grâce à notre gouvernement, et notre justice qui sont incapables de faire régner l’ordre.

Pour exemple très simple, la violence des taxis, alors qu’ils auraient pu tout à fait manifester pacifiquement !

Lisez ces articles en cliquant sur les liens :

Manifestation des taxis: « Ils ont sorti violemment les clients de ma voiture »

Manifestation des taxis : les images des violences à Paris

Manif des taxis : des incidents violents, 10 interpellations

Autre exemple, cet « homme » qui décapite un autre homme en revendiquant son meurtre au nom d’une association de terroriste. Ce meurtrier, je n’utilise pas le terme « présumé » comme font les médias maintenant, ce meurtrier était connu pour des accointances avec des milieux peu recommandables.

Pourquoi n’était-il pas suivi et surveillé ? Parce qu’il avait un casier judiciaire vierge ? Donc comme d’habitude, il faut attendre un drame pour penser qu’il faut peut être s’intéresser à cette personne malgré qu’elle ait montré qu’elle était potentiellement dangereuse …

Je pourrai écrire un article long comme le bras sur ce qui ce passe en France, tout ce que nous savons, car porté à notre connaissance, et tout ce que nous ne savons pas car censuré par le gouvernement ou les médias.

Je vous conseille de lire ce blog, vous allez être effaré ! Regardez bien les noms… édifiant !

Faits divers en France

Notre pays qui est connu pour son ouverture aux autres, sa citoyenneté, son coté social très (trop) ouvert, sa capacité à accueillir les étrangers, devient petit à petit un pays étranger pour les français.

Regardez autour de vous !

Les policiers sont attaqués, les pompiers sont attaqués, les mairies sont attaquées, les écoles sont attaquées, et même les églises !

Deux policiers agressés avec des ciseaux
Policiers agressés à Joué-lès-Tours
Policiers agressés à Briançon
Quatre policiers agressés lors d’une rixe à Rouen

Écoles vandalisées
L’école maternelle et élémentaire ont été cambriolées.

Et que fait notre gouvernement ? Il s’élève contre ces actes ! Magnifique !

Vous êtes agressé dans la rue. On vous porte des coups, on vous injurie. En fonction de qui vous a agressé, on vous répondra que ce n’est pas la peine de porter plainte, ça n’aboutira pas. N’est-ce pas merveilleux ça aussi ?

Et quand vous pouvez porter plainte, l’agresseur reçoit…. un rappel à la loi !

Magnifique !

Je termine là mon coup de gueule…. pour le moment.

 

0

Site urgent-sms.net : Attention !

Posted by Le Râleur on 26 juin 2015 in Arnaque |

logo_internet

Vous venez de recevoir ce SMS de la part d’un numéro de portable (ici c’est le 0612537702) :

urgent-sms.net

Ne cliquez pas sur le lien, renvoyez seulement ce SMS au 33700, un service officiel pour lutter contre ce genre d’arnaque.

urgent-sms.ney

le site urgent-sms.net est situé au Panama et a été créé en mars 2015.

arnaque_sms_003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0

La France de demain, magnifique :(

Posted by Le Râleur on 5 juin 2015 in Incivilités |

logo_wormsJe suis maîtresse d’école pour des CM2 de ZEP et pour des CE2 dans une zone de plus en plus difficile : je vis un enfer depuis le premier jour. Je n’ai pas été suffisamment préparée à ce qui m’attendait. Ma formation était trop théorique et la réalité du terrain est ignorée par les formateurs.
À un mois des grandes vacances, je compte les jours qui m’en séparent, épuisée, et à bout de nerf, d’autant que plus de 50% de mes élèves ne sont pas prêts à passer dans la classe supérieure. C’est un désastre sans hasard.

Un système qui nuit aux enseignants et aux élèves

Enseigner, ce n’était pas la profession dont je rêvais quand j’étais petite. Mais, au détour d’une crise économique peu favorable à l’épanouissement de mon âme d’artiste et de petits jobs dans le secteur de l’enfance, je me suis finalement décidée à devenir maîtresse d’école.
Plus l’idée mûrissait, plus elle me plaisait. J’ai eu le concours, et en septembre 2014, j’étais lâchée sur le terrain sans plus de formalité. Le choc fut total et dix mois plus tard, j’ai encore du mal à m’adapter.
Je comprends mieux ceux qui dénoncent ce système où de jeunes enseignants sans expérience sont balancés, sans avoir reçu avant une formation appropriée, dans des zones difficiles où la discipline est une matière qui s’impose de force au programme. Au-delà de les comprendre, je les rejoins.
Je pense que ce système nuit profondément aux enseignants comme aux élèves. Résultat : les jeunes enseignants sont découragés, et les élèves de primaires passent au collège sans avoir le niveau ou la maturité pour le faire. La réforme du collège pourrait se faire dès la primaire, une manière de devancer le problème plutôt que de le régler après coup.

Je ne suis pas considérée comme « la vraie maîtresse »

Le lundi, j’ai donc une classe de CM2 dans une école primaire difficile du 94. Comme je ne suis « que » la maîtresse remplaçante, je n’ai, selon eux, aucune légitimité à leur enseigner quoique ce soit. Ils prennent ma journée de cours pour une continuité de leur week-end. Du côté des parents, c’est pareil. Pour eux, je ne suis pas importante puisque je ne suis pas « la vraie maîtresse ».

Bien sûr, je me suis tout de suite remise en question. En en parlant avec le directeur de l’école et l’équipe d’enseignants, je me suis rendue compte que le traitement que je recevais était imputé à mon statut.

Toutes les autres remplaçantes étaient traitées avec aussi peu de respect que moi, et ça même si elles avaient plus d’expérience que moi. Même si, il est vrai que le fait que j’aurais pu avoir le même âge que les grandes-sœurs des élèves et que je faisais mes débuts dans l’enseignement n’ont rien arrangé.

Le reste de la semaine et à mi-temps, j’ai une classe de CE2 d’une école d’une ville voisine. L’autre moitié du temps, ils ont une seconde maîtresse, qu’ils voient tout autant. Cette position est nettement moins douloureuse à assumer, puisque j’ai exactement le même nombre d’heures avec mes élèves que l’autre enseignante. Ils me prennent donc davantage au sérieux.

« Mon père va venir t’égorger »

Lors du premier lundi, à la rentrée scolaire, j’ai eu le droit à dix minutes d’attention avant que tous les élèves se dissipent. Ma classe de CE2 est surchargée ; 30 élèves c’est beaucoup trop. Au problème du sureffectif d’élèves, se rajoute celui de l’hétérogénéité des connaissances et du savoir. La première chose à faire selon moi pour améliorer ma vie et celle des élèves : faire des groupes de niveau.

Les élèves, les meilleurs comme les moins bons, souffrent tous de cette disparité. Résultat : je suis en retard sur tout le programme et plus de la moitié de mon cours est consacré à la discipline, exercice pour lequel nous ne sommes pas du tout formés ni préparés psychologiquement. Pendant ma formation, on m’a appris à délivrer des cours parfaits, à une classe parfaite qui n’existe pas dans la réalité.

Face à un élève qui me dit que « son père va venir m’égorger » lorsque je le punis, je suis complètement démunie. Lorsque j’avais l’âge d’être en primaire, je n’étais pas dans une zone spécialement favorisée ni défavorisée, pourtant, les paroles de la maîtresse était toujours bus avec une raisonnable attention par l’ensemble de la classe. Ce n’est pas faux de dire que les temps ont changé à l’école.

Les enseignants qui ont plus 20 ans de métier et avec qui j’en parle aujourd’hui notent aussi une détérioration conséquente du respect et du crédit qui sont accordés à la maîtresse ou au maître. Je savais que ce serait difficile, mais si j’avais eu connaissance de ce qui m’attendait, j’aurais réfléchi à deux fois avant de choisir ce métier.

Tout les amuse et rien n’a d’importance

Ce métier est extrêmement fatigant aussi bien physiquement que psychologiquement. Certains des enfants à qui je fais cours n’ont pas envie d’apprendre. Ils considèrent qu’ils perdent leur temps et qu’ils seraient mieux chez eux à jouer. Je n’arrive pas à leur faire cours, tout simplement parce qu’ils n’ont pas envie de prendre le savoir que je leur tends.
Ma classe de CM2 est extrêmement dissipée et même les punitions n’y font pas grand-chose. Plus grave encore, ils les contestent sans cesse. Si je punis deux élèves noirs dans la même journée, j’ai la garantie de me faire traiter de raciste.
Devoir se justifier là dessus est particulièrement pénible, parce que cela sous-entend que le fait que je leur enseigne le même savoir à tous ne suffit pas à prouver que je ne fais aucune distinction entre chacun de mes élèves. Tout les amuse et rien n’a d’importance. Pire, ils ont toujours réponse à tout.
Par exemple, depuis qu’ils ont étudié le droit à la liberté d’expression, ils profitent pour justifier toutes leurs interventions mal venues ou leurs provocations. Ils savent bien qu’ils dénaturisent le concept, mais ils en jouent consciemment. Ils ne sont pas bêtes du tout…

Aucun n’a le niveau pour entrer au collège

S’ils ne sont pas bêtes, ils sont cependant très en retard. Je ne peux pas réellement leur enseigner le programme de CM2, leur niveau est identique vois en dessous de celui de mes CE2. Les lacunes se sont accumulées et sont aujourd’hui presque insurmontables. À part trois ou quatre élèves, sur un peu plus d’une vingtaine, aucun n’a le niveau pour entrer au collège.
Ils savent tous lire, mais beaucoup ne savent pas s’exprimer par écrit. Au-delà des problèmes d’orthographe, ils ont des problèmes de syntaxe. À quelques mois de la 6e, ils ne savent pas s’exprimer en français. C’est décourageant pour moi, mais c’est surtout très triste pour eux.
Les quatre élèves qui s’en sortent mieux que les autres ont la chance d’avoir leurs parents derrière eux. Il n’y a pas de secret. Les moins bons élèves sont ceux dont les parents n’aident pas à faire leurs devoirs ou ne sont pas présents.
J’ai par exemple un élève qui doit se réveiller seul et venir seul au collège tous les matins. Une fois sur deux, il oublie son réveil et loupe le début du cours. Comment lui en vouloir ? D’autres ont déjà leur fratrie à charge alors qu’ils ne sont même pas pubères. C’est normal que l’école passe après tout, quand le tout est déjà si lourd à gérer.

J’envisage de changer de métier

Maintenant que j’ai analysé la situation, je vois bien qu’il me faudra encore beaucoup de travail pour être à la hauteur de la tâche. D’ailleurs, je ne vois pas qu’elle étudiant sorti de la fac quelques mois plus tôt pourrait relever un tel défi.
Mes collègues et les directeurs d’école me disent de ne pas laisser tomber, de m’accrocher. Mais moi, je n’en peux plus. Je me surprends même à envisager de changer de métier, à peine ai-je commencé celui d’enseignant qui finalement ressemblance davantage à celui d’éducateur spécialisé.

Propos recueillis par Barbara Krief

2

Attention à EU Business Register

Posted by Le Râleur on 19 mai 2015 in Arnaque |

logo_internet

Vous avez un site internet personnel, et un jour vous recevez ce genre de mail d’une société EU Business Register, accompagné d’un fichier .pdf à remplir et à renvoyer :

eu_business_register_2015_1

 C’est une demande d’inscription de votre site dans un annuaire Européen de sites professionnels. Si vous lisez vite, vous ne verrez rien de particulier et vous remplirez et renverrez ce document content d’avoir un peu de publicité gratuite pour votre site.

Mais si vous lisez bien ce qui est écrit en minuscule tout en bas, oui oui, vraiment tout en bas, noyé dans un pavé de texte, voici à quoi vous vous exposez :

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.
Et oui, vous venez de vous engager pour 3 ans à payer… 995€ par an pour apparaitre dans un listing de sites professionnels…. :-(

eu_business_register_2015

1

Parking sauvage

Posted by Le Râleur on 21 avril 2015 in Incivilités |

logo_carton_rougeIl y avait longtemps que je n’avais pas râlé !!

Aujourd’hui, c’est contre ces gens qui prennent leurs aises avec leurs véhicules sur des emplacement réservés aux piétons.
Dans ce ce cas, c’est une petite place juste à un stop. Elle permets, en venant de la rue Abbaye de Cîteaux, de bien voir le boulevard de la Paix afin de le traverser ou de tourner sans risque.
Elle permets aussi aux piétons de circuler sans danger.

Hélas, c’est devenu un parking pour camping car, voitures et parfois camions… oui oui !!

Voilà ce que risquent ces personnes :

Arrêt ou stationnement dangereux de véhicule :

Perte de 3 points, amende prévue pour les contraventions de 4ème classe, mise en fourrière.

Article R417-9 du Code de la route (Modifié par Décret n°2003-293 du 31 mars 2003 – art. 2 JORF 1er avril 2003)

Tout véhicule à l’arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à ne pas constituer un danger pour les usagers.

Sont notamment considérés comme dangereux, lorsque la visibilité est insuffisante, l’arrêt et le stationnement à proximité des intersections de routes, des virages, des sommets de côte et des passages à niveau.

Tout arrêt ou stationnement dangereux est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

Lorsque le conducteur ou le titulaire du certificat d’immatriculation est absent ou refuse, malgré l’injonction des agents, de faire cesser le stationnement dangereux, l’immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.

Tout conducteur coupable de l’une des infractions prévues au présent article encourt également la peine complémentaire de suspension du permis de conduire pour une durée de trois ans au plus, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle.

Toute contravention au présent article donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire.

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir.

2015-04-21_001 2015-04-20_0022015-04-20_001

0

Obscurantisme, le lit de la folie

Posted by Le Râleur on 6 mars 2015 in Incivilités |

smiley-en-colèreL’organisation Etat islamique poursuit son entreprise de destruction des trésors pré-islamiques. Le groupe djihadiste a commencé à ravager les ruines assyriennes de Nimroud, a annoncé jeudi le ministère irakien du Tourisme. Daesh a «pris d’assaut la cité historique de Nimroud et a commencé à la détruire avec des bulldozers», a indiqué le ministère sur sa page officielle Facebook.

Un responsable des Antiquités a précisé que les destructions ont commencé après les prières de la mi-journée et que des camions, qui auraient pu servir à dérober des pièces archéologiques, ont été aperçus sur place. Ce responsable déplorait ne pas être, pour le moment, en mesure de «mesurer l’ampleur des dégâts».

Nimroud, cité fondée au XIIIe siècle avant J.-C., est située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Mossoul, contrôlée par l’EI depuis juin. Par ailleurs, l’ONU a annoncé qu’environ 28.000 personnes avaient fui en quelques jours la région de Tikrit, plus au sud, où les forces gouvernementales ont lancé une offensive d’envergure afin d’en chasser l’organisation Etat islamique.

Le musée de Mossoul vandalisé précédemment

Il y a une semaine, l’organisation Etat islamique mettait en ligne jeudi une vidéo montrant des djihadistes en train de vandaliser les collections du musée de Mossoul (Irak), qui renferment des objets inestimables des périodes assyrienne et hellénistique. Les images montraient les hommes en train de faire tomber des statues de leur socle et de les détruire à coups de masse. L’Unesco avait parlé de «tragédie culturelle» et les réactions d’indignation ont été nombreuses au sein de la communauté internationale.

Si cette opinion est extrêmement marginale, même chez les religieux les plus traditionnels, les djihadistes estiment que les statues favorisent l’idolâtrie.

Nimroud

0

Pierpoljak

Posted by Le Râleur on 2 mars 2015 in Incivilités |

logo_musiqueLe dernier de Pierpoljak est sorti aujourd’hui !!
« Général Indigo »
http://pierpoljak.fr/

 

Ecoute et achat légal : https://itun.es/fr/0Vz94

pierpoljak_general_indigo

0

Arnaque téléphonique

Posted by Le Râleur on 2 mars 2015 in Arnaque |

logo_wormsVous recevez un appel qui ne sonne qu’une seule fois sur votre portable.

Le numéro qui vous a appelé est un de ces numéros :

0170364300
0178901731
0186853859

N’appelez pas pour connaitre celui qui vous a contacté !

Si vous rappelez ce numéro, vous allez tomber sur un serveur vocal qui  vous indique que vous avez 2 (ou 3 ou 4) messages en attente et vous invite à rappeler sur un numéro 08 99… (souvent le 08 99 86 86 53)
Le prix de cet appel, si vous appelez bien sur, vous coutera : 1,35 € TTC par appel + 0,34 € la minute (20,40 € par heure)

Et pour rien, car en plus il vous sera raccroché au nez immédiatement.

C’est une arnaque téléphonique !

0

Charlie Hebdo 1178, 14 janvier 2015

Posted by Le Râleur on 14 janvier 2015 in Incivilités |

logo_histoireAujourd’hui sort le numéro 1178 de Charlie Hebdo, le numéro des survivants.

N’hésitez pas l’acheter, même si c’est difficile de se le procurer à ce jour. Attendez un peu, il en sortira d’autres d’ici la fin de semaine.

 

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Charlie Hebdo 1778

Charlie Hebdo 1178 du 14 janvier 2015

16:05:42

Étiquettes :

0

Viande avariée, asticots : les pratiques illégales de Castel Viandes mises à jour

Posted by Le Râleur on 14 novembre 2014 in Incivilités |

logo_carton_rouge«Lésés, méprisés et trop souvent malades». Les consommateurs de viande constituent le point de départ du livre de Pierre Hinard, «Omerta sur la viande». Cet ancien responsable qualité de Castel Viandes, une entreprise d’abattage et de découpe en Loire-Atlantique, y dénonce les dérives de cette entreprise qui compte pour clients des grands noms de la distribution (Auchan, Système U), des traiteurs industriels (Lustucru, William Saurin) et des chaînes de restauration rapide (Flunch, McDonald’s). «Quand il lance l’alerte, Pierre Hinard est licencié (en 2008, ndlr) et, cinq ans plus tard, rien n’a changé. Il décide aujourd’hui de raconter de l’intérieur les dérives d’un système qui méprise paysans et consommateurs», explique son éditeur, Grasset.

Pierre Hinard dénonce notamment la «répétition de pratiques illégales dangereuses». Parmi elles, la «remballe», terme utilisé dans le métier pour évoquer le recyclage de viandes issues d’invendus de supermarchés. Il raconte comment des ouvrières «livides» doivent trancher une «viande verdâtre», à l’odeur «écœurante», vouée normalement à la poubelle. Il évoque les 250 kg d’asticots qui prospéraient sur le toit de l’atelier des steaks hachés et retombaient régulièrement dans les moules à viande. Ou encore le sang des vaches abattues qui se retrouve un jour répandu dans la prairie à côté de l’abattoir, faute d’avoir payé l’enlèvement de ce déchet. Il dénonce les pièces congelées, décongelées, recongelées, les dates truquées…

Pierre Hinard dit avoir été témoin de ces pratiques entre 2006 et 2008, année de son licenciement. «Ce système existait avant que j’arrive, j’ai mis toute mon énergie à le changer. Mais la direction repassait systématiquement derrière moi quand je faisais envoyer cette viande à la destruction», a confié cet ingénieur agronome à l’AFP.

Son témoignage a abouti en 2013 à l’ouverture d’une information judiciaire et à la mise en examen du chef d’entreprise et de deux cadres en juin et juillet dernier, pour «tromperies» sur la marchandise et «mise sur le marché de produits d’origine animale préjudiciables à la santé». Le dirigeant est également soupçonné d’«obstacle ou entrave à l’exercice des fonctions des agents habilités». Ces premières mises en cause ont aussi conduit la Direction générale de l’alimentation (DGAL), qui dépend du ministère de l’Agriculture, à procéder à six mois de «contrôles renforcés» entre mars et septembre 2013.

Mais depuis, l’entreprise poursuit son activité. Un rapport «favorable» a été publié après la dernière inspection début octobre. L’agrément sanitaire, obligatoire pour ce type d’entreprise, n’a pas été levé. Pour Pierre Hinard, une seule explication: les services vétérinaires du ministère sont absents ou corrompus. «Mon histoire illustre les dérives d’un système dénoncé par la Cour des comptes», explique l’auteur en référence à l’avis daté de février 2014 qui pointait l’insuffisance des contrôles et des sanctions menés par la DGAL.

Un scandale «plus grave» que celui des lasagnes au cheval

Du côté des clients de l’abattoir, les réactions ont divergé. McKey, fournisseur de McDonald’s en steaks hachés, a assuré avoir cessé ses approvisionnements depuis mars 2013. Après avoir suspendu ses achats, Flunch les a repris depuis un an, après des «analyses négatives» et le maintien de l’agrément sanitaire de l’abattoir. Système U travaille toujours «sur de petites quantités» avec Castel Viandes, tout comme Auchan qui estime n’avoir «aucun élément qui donne de preuves réelles sur ces allégations».

Pour Pierre Hinard, tous ces industriels, qu’il dit avoir alertés à maintes reprises, sont au final «plus complices que victimes», car fermant les yeux sur les pratiques de leurs fournisseurs pour obtenir les prix les plus bas. Or pour l’auteur, ce scandale est «plus grave» que celui des lasagnes au cheval, qui était une «tromperie sur la nature de la marchandise», alors que dans le cas Castel, on parle de «viandes impropres à la consommation, renvoyées vers la restauration et la grande distribution».

L’avocat de Castel, Benoit Chabert, parle de la publication de ce livre comme d’ «un non-événement». Selon lui, tout le contenu est «diffamatoire et calomnieux» et sert à faire la «promotion» de l’activité d’élevage de l’auteur. Castel Viandes ne reconnait «aucune infraction» et se «réserve la possibilité» de porter plainte pour diffamation, a-t-il indiqué.

Copyright © 2014

Logo le Figaro

 

 

Copyright © 2008-2015 Incivilités All rights reserved.
This site is using the Multi Child-Theme, v2.1.4, on top of
the Parent-Theme Desk Mess Mirrored, v2.4, from BuyNowShop.com